Vous êtes ici : Accueil > Nos différences > Spécialité Basse Vision

Spécialité Basse Vision

                                                                          

Qu'est-ce que la basse vision ?


    L'espérance de vie augmentant, de plus en plus de personnes présentent une déficience visuelle liée à l'âge ne pouvant se corriger par de simples lunettes. L'Organisation Mondiale de la Santé a défini cinq catégories de déficience, classées de 1 à 5 selon la perte de l'acuité visuelle et la réduction du champ de vision.
    Malvoyance : quelques précieux dixièmes
    Les catégories 1 et 2 englobent ce que l'on appelle la malvoyance, l'amblyopie ou la basse vision. Les personnes atteintes peinent à voir les formes et les détails mais conservent une partie de leurs capacités visuelles.

Celles-ci peuvent être améliorées, notamment grâce à des aides optiques :

  1 : Déficience visuelle moyenne
Après correction, l'acuité visuelle se situe entre 1 et 3/10. Le champ visuel est d'au moins 20°
  2 : Déficience visuelle sévère
Après correction, l'acuité visuelle se situe entre 1/20 et 1/10. Il est possible de compter les doigts de la main à trois mètres.
Cécité : Une seule définition pour différentes déficiences
Les trois catégories suivantes correspondent toutes à la cécité, mais le handicap augmente au fur et à mesure que la perception lumineuse faiblit.

  1 : Déficience visuelle profonde
Après correction, l'acuité visuelle se situe entre 1/50 et 1/20. La personne peut compter les doigts d'une main à un mètre.
  2 : Déficience visuelle quasi-totale
Après correction, l'acuité visuelle demeure inférieure à 1/50. La personne perçoit encore la lumière. En revanche, elle s'avère incapable de compter les doigts d'une main à un mètre, ou son champ visuel est très réduit.
  3 : Déficience visuelle totale
La cécité est absolue, la lumière n'est pas perçue.
 

LES PATHOLOGIES

LA DMLA

La DMLA est une maladie qui survient à partir de 60 ans. Elle détériore la macula, c’est-à-dire la partie centrale de la rétine. Elle entraîne ainsi la perte de la vision centrale et ne laisse intacte que la vision périphérique ou latérale.
La macula, est une petite zone d’un millimètre de large, située juste dans l’axe visuel qui permet la vision précise, indispensable à la lecture, l’écriture, la reconnaissance des détails. Le reste de la rétine, lui, offre une vision de l’espace et des formes, sans distinction des détails.
Causes : Elles restent partiellement mal connues, mais il n’en reste pas moins que c’est une maladie qui survient avec l’âge. L’hérédité et le tabagisme sont également, parmi d’autres, des facteurs de risque de cette pathologie. Alors n’oubliez pas de faire contrôler régulièrement votre vue et réagissez dès les premiers symptômes !
Symptômes : Ils peuvent être très discrets, surtout lorsqu’un des deux yeux est sain. Il s’agit notamment d’une perte d’acuité visuelle, de l’altération de la perception des contrastes, parfois également des troubles de la vision des couleurs et de l’apparition d’une sensation de déformation et d’ondulation des lignes droites et horizontales. Dans un second temps, la DMLA entraîne des troubles beaucoup plus marqués et plus handicapants de la vision centrale : lecture, conduite, reconnaissance des visages familiers ainsi que certaines tâches ménagères deviennent difficiles, voire impossibles. Enfin, dans certains cas de DMLA, la diminution des capacités visuelles peut être très brutale et entraîner immédiatement un handicap majeur, voire une déficience visuelle profonde.

LA CATARACTE
La cataracte est une maladie qui survient vers 60 – 65 ans. C’est en fait, le cristallin cette lentille transparente située au milieu de l’oeil qui s’opacifie et empêche la lumière d’atteindre la rétine. La vision devient trouble particulièrement lorsque la lumière est éblouissante. Elle peut également toucher le jeune enfant, dans ce cas, il s’agit de cataracte congénitale ou acquise. Elle se manifeste par une tache blanche au centre de l’oeil.
Causes : Elle est naturelle et due généralement au vieillissement du cristallin. Toutefois, la cataracte peut arriver après une affection de l’oeil comme par exemple, un ancien décollement de rétine, un diabète négligé, un traumatisme… Il existe également des cataractes congénitales qui proviennent d’une affection familiale et qui touche les jeunes enfants.

Symptômes : Une baisse visuelle progressive notamment de loin avec une diminution des contrastes se fait ressentir comme si un voile était placé devant les yeux. La sensibilité au soleil, à la lumière augmente entraînant des phénomènes d’éblouissement. La nuit, la perception de halos lumineux est très gênante.

Solutions : La chirurgie permet de remplacer le cristallin par une petite lentille appelée implant. Cette intervention permet de retrouver une vision normale après quelques jours. Elle se fait sous anesthésie locale et ne nécessite pas d’hospitalisation. Toutefois, il arrive que certaines personnes ne puissent pas bénéficier de cette opération pour des raisons médicales. Seul l’ophtalmologiste est à même de décider ou non de la possibilité de cette intervention ; parlez lui en.

LA RETINOPATHIE DIABETIQUE
La rétinopathie diabétique est la cause de cécité la plus répandue avant 50 ans.
Il existe 2 formes de rétinophaties diabétiques :
- la forme simple qui correspond à une enflure de la rétine due à des vaisseaux sanguins anormaux qui laissent échapper du liquide et des graisses. Elle peut entraîner une perte de la vision des détails.
- la forme proliférante provient de certains diabètes, lesquels altèrent les vaisseaux ou les artères rétiniennes et provoquent des hémorragies. Ceci génère une perte de la vision due à la présence de taches mobiles sur la rétine.
Causes : Elle concerne 30 à 40% des personnes diabétiques. Mais heureusement, elles sont très peu atteintes de perte grave de la vision et peu deviennent aveugles. Si les personnes atteintes de diabète sont les premières concernées par cette maladie, seul 40% des diabétiques consultent un ophtalmologiste. C’est dire combien un contrôle régulier est indispensable.

Symptômes : Dans le cas de rétinopathie diabétique de forme simple, les symptômes sont rares. Il s’agit en fait d’une « enflure » de la macula. Dans la forme proliférante, qui est la plus grave, il n’y a pas de signe précurseur avant l’hémorragie ou le décollement de rétine. Il est donc indispensable de consulter 1 fois par an l’ophtalmologiste pour qu’il effectue un examen appelé « fond d’oeil ».

Solutions : L’ophtalmologiste peut proposer un traitement au laser afin de brûler et de faire disparaitre les petits vaisseaux altérés sur la rétine. Dans le cas d’une hémorragie, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour nettoyer la partie vitré de l’oeil. Lorsque la cécité devient très importante, l’ophtalmologiste peut vous diriger vers des aides visuelles qui amélioreront votre confort au quotidien

LE GLAUCOME
S’il existe des glaucomes à basse tension, dans la majorité des cas, le glaucome est lié à l’augmentation de la pression à l’intérieur de l’oeil. Il peut conduire à la perte totale et définitive de la vue par destruction du nerf optique. Il peut-être soit à angle ouvert soit à angle fermé.
Le glaucome à angle ouvert est le plus répandu puisqu’il représente 80% des cas. Il s’agit d’une affection chronique qui n’entraîne ni douleur, ni perte de la vision à ses débuts. Progressivement, une perte de la vision périphérique apparaît dans un premier temps et centrale ensuite.
Le glaucome à angle fermé est le plus rare mais le plus grave. Dès les premiers signes, une consultation d’urgence est impérative car sans prise en charge, il peut amener la cécité de l’oeil très rapidement.
Causes : Le glaucome peut apparaître à tout âge mais plus particulièrement chez les personnes à risque : prédisposition héréditaire, personnes de plus de 40 ans, diabétiques, fort myope ou fort hypermétrope, sous traitement à la cortisone... Il est donc important de faire mesurer régulièrement la tension intra-oculaire par l’ophtalmologiste d’autant qu’une bonne vision peut être conservée lorsque le glaucome est détecté à temps.

Symptômes : Dans le cas d’un glaucome à angle ouvert, il est très difficile de déceler les premiers signes tant cette affection est indolore. On estime même que la plupart des personnes atteintes n’en sont pas conscientes alors que les dégâts causés sont irrémédiables. Au contraire, dans le cas d’un glaucome à angle fermé, la douleur est intense et survient brutalement. Elle se traduit pas une diminution rapide de la vision avec la perception de halos colorés. L’oeil est rouge et la pupille à moitié dilatée. Il s’accompagne également de maux de tête, de nausées…

Solutions : En tout premier lieu, il s’agit d’un traitement médical qui doit être suivi très sérieusement. L’ophtalmologiste peut également proposer un traitement au laser ou une intervention. Lorsque la cécité devient très importante, l’ophtalmologiste peut vous diriger vers des aides visuelles qui amélioreront votre confort au quotidien.

LA RETINOPATHIE PIGMENTAIRE
La rétinopathie pigmentaire est due à une dégénérescence de la rétine par une atteinte des bâtonnets. Elle mène à une perte progressive de la vision périphérique qui peut être illustrée par une vision dans un tunnel. Dans cette maladie grave, la perte de la vue est graduelle, elle se développe progressivement pour atteindre la cécité même si certaines personnes conservent une petite partie de vision jusqu’à un âge avancé.
Causes : C’est une maladie génétique qui touche environ 35000 personnes en France. Elle affecte environ 1 nouveau né sur 4000. Dans tous les cas, la capacité de la rétine à répondre à la lumière est affectée.

Symptômes : S’il n’y a pas de règle, on constate tout de même que les premiers signes apparaissent généralement entre l’âge de 10 et 30 ans. Le premier symptôme, le plus couramment rencontré, est la difficulté de voir dans des ambiances peu éclairées. Les variations lumineuses sont également souvent gênantes dans les déplacements et la vie quotidienne. Le second symptôme est la diminution du champ visuel sur les côtés, ainsi qu’en bas et en haut. Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, ce dernier s’amenuise jusqu’à atteindre la cécité.

L’ALBINISME
L’albinisme est la diminution ou l’absence de mélanine, le pigment qui colore la peau, les cheveux et les yeux. Quand il touche les yeux cela se traduit par un iris de couleur gris ou bleu et une pupille avec des reflets rouges. Les albinos ont une vision faible de près mais qui leur permet de lire ou écrire avec des aides visuelles. La vision de loin est quant à elle très diminuée puisqu’elle peut descendre au dessous de 4/10ème.
Causes : C’est une maladie héréditaire qui touche 20000 personnes en France. On compte environ 30 nouveaux cas chaque année de nouveaux nés.
L’absence de pigments empêche la formation de la chambre noire, comme dans un oeil normal. De plus, la fovéa (point de la rétine constitué uniquement de cônes où l’acuité visuelle est la meilleure) est anormalement pauvre en cônes ce qui entraîne une acuité visuelle diminuée.
Symptômes : Les yeux sont sensibles voire douloureux au soleil bien sûr, mais également à la lumière. On note également une déficience importante en vision de loin. Ces symptômes peuvent également s’accompagner de mouvements anormaux des globes oculaires et de problèmes de strabisme. Les dermatologues et les ophtalmologistes travaillent de concert pour déterminer si une personne est atteinte ou non d’albinisme.

  LES AIDES VISUELLES

LES LOUPES
La loupe est une des premières aides visuelles. Elle peut être rectangulaire ou ronde, avec éclairage intégré ou sans. Les loupes permettent :
- de grossir un texte, une image de 2x à 15x.
- de réaliser des tâches de la vie quotidienne en intérieur ou en extérieur. (lecture d’un prix, écriture d’un chèque… ).

Les loupes avec éclairage intégré offrent une meilleure luminosité et un meilleur contraste.
Les loupes non éclairantes sont également une aide précieuse car elles peuvent être pliantes, elles sont légères et donc facilement transportables. Associées à un éclairage ambiant, elles sont utilisées dans différents types d’activités domestiques et de loisirs.

LES AIDES OPTIQUES
Ce sont principalement des verres filtrants ou des lunettes équipées de verres très grossissants.
Les verres filtrants diminuent les éblouissements, augmentent les contrastes et améliorent le confort.
Composés d’un matériau et d’une teinte spéciale, ils vont :
- sélectionner le flux lumineux,
- protéger contre les ultraviolets

Ils sont une aide précieuse à l’intérieur (lumière artificielle : télévision, écran, éclairage magasin….) et à l’extérieur (lumière naturelle : réverbération, soleil).
Ces verres spécifiques peuvent être montés sur des lunettes classiques ou des lunettes protectrices avec la correction adaptée. Ils sont également utilisés en clip relevable. Seul le malvoyant est capable de choisir son filtre selon sa propre sensibilité.
Les lunettes équipées de verres très grossissants permettent :
- de grossir jusqu’à 15x,
- de conserver les mains libres,
- de faire des observations très ponctuelles pour des activités quotidiennes (la distance de lecture ou d’écriture avec ces lunettes, sera très réduite).

D’autres systèmes optiques existent montés sur lunettes ou tenus à la main, ils grossissent de façon plus importante (petits télescopes ou petite jumelle monoculaire). Leurs utilisations principales sont, en intérieur (télévision, cartes…) et en extérieur (nom de rue, horaires, prix en vitrine, théâtre musée…).

LES AIDES TECHNIQUES
Ce sont l’éclairage et les pupitres, compléments indispensables aux aides optiques.
Un bon éclairage permet de réduire le grossissement nécessaire et augmente la perception des contrastes, surtout pour les personnes âgées.
Les critères d’un éclairage performant et de qualité sont :
- une grande luminosité, une uniformité, une différenciation des couleurs,
- un moindre échauffement et une faible consommation d’énergie.
Pour ces raisons, il est préconisé d’utiliser les lampes à tubes néons.
En fonction de l’activité, le choix se portera sur des lampes transportables, à poser au sol pour lire dans son fauteuil, à fixer sur table…
Les pupitres sont de petites tables inclinables dans une position oblique. Ils fixent la distance constante d’observation de la personne pour réduire la fatigue

LES AIDES ELECTRONIQUES
Dotées d’un écran ou à connecter à votre télévision, elles permettent :
- un agrandissement plus important que les aides optiques (3 à 70x) ;
- le réglage des contrastes et de la luminosité ;
- le choix d’un fond coloré.
Elles sont de 3 types :

-   Les portables ou appareils électroniques de poche :
Muni d’un petit écran (environ 10 cm) et fonctionnant avec une batterie, ils sont compacts et légers afin de vous suivre dans vos déplacements quotidiens. Ils peuvent être utilisés à l’extérieur ou chez soi. Une fois sorti de la poche ou du sac à main il permet de lire les étiquettes de prix, les emballages alimentaires, les menus de restaurants ou les formulaires administratifs….le but de cet équipement, aux dimensions réduites, est de vous rendre plus autonome. Il suffit de poser l’agrandisseur vidéo de poche sur le texte ou l’image à observer puis de choisir les contrastes, luminosité et grossissement qui vous conviennent le mieux. Certains de ces appareils peuvent grossir 22 fois ! Ainsi même les informations illisibles avec une loupe classique sont accessibles.


-   Les transportables :
Livrés sans écran, ils se branchent facilement à tous types d’écran (télévision, moniteur informatique, …) via leur prise péritel, vidéo ou à l’aide d’un convertisseur. Livrés avec leur saccoche de transport et d’un poids de 2 kg environ, ils peuvent vous suivre dans toutes les pièces de la maison ou dans différents lieux. Leur zoom autofocus puissant  vous permettra de lire facilement et d’effectuer vos tâches quotidiennes. Ces appareils peuvent être facilement reliés à un ordinateur.


 

-   Les agrandisseurs monobloc :
Dotés d’un écran de 17 à 19’’ et d’un grand nombre de fonctions, ils répondent à tous les besoins quotidiens. Certains sont équipés de plateau afin de faciliter la lecture de documents. Ils disposent de forts grossissements et de différents fonds colorés afin de vous aider dans des conditions optimales. Les fonctions lignages et fenêtrage faciliterons la lecture.